Portrait

« An Di », ça veut dire « mange », en vietnamien et c’est la formule qu’on utilise en guise de « bon appétit ». Nous sommes à Ménilmontant mais aussi à Hanoi, Ho Chi Minh Ville...

Dans le XXe arrondissement, donc, mais d’abord au XXIe siècle, en pleine modernité, enroulés comme un printemps par la créativité multiculturelle d’Adeline, de Viet et de Nhat, trois enfants d’immigrés vietnamiens qui ont fait connaissance… à Huè (l’ancienne capitale impériale), lors d’un festival international de danse et musique.
Plus tard, Adeline et Viet ont passé cinq ans а Ho Chi Minh, où ils envisageaient déjа d’ouvrir un resto. Puis ils ont opté pour Paris et Adeline a passé son CAP pâtisserie. Nhat, de son côté, était diplômé de l’école de cuisine Ferrandi et voulait aussi se lancer.
Ils l’ont fait ensemble pour créer ce pétillant cocktail métissé qui allie technique franзaise et inventivité vietnamienne.
On avait déjà cramé que le trio incarnait l’équipe la plus sympa et mignonne du quartier ; encore plus de love sur eux depuis le Ernest Fest 2016 (oui oui ce jour merveilleux de juillet sous la pluie) durant lequel ils ne se sont pas démontés et ont servi leur remarquable salade de fleur de bananier а la crevettes aux vaillants festivaliers !