Portrait

Il était une princesse qui s’appelait Céline, et un chevalier qui s’appelait Mathieu. Ils se rencontrèrent en Ecole de Commerce, travaillèrent quelques temps dans des bureaux, mais perchés au sommet de leurs tours, se trouvaient bien trop éloignés de leurs sujets.

Ils se dirent un jour qu’ouvrir une petite auberge conviviale, ça serait bien plus sympa. C’est alors que Stanislas, leur super ami, s’est joint à l’aventure. L’équipe de Colette Cantine au complet, ne parlez plus de couple, mais de super Trouple !
Cette bande-là est toujours opé. Les garçons ne reculent jamais devant une battle de break-dance ou un match de foot sous la pluie. Céline, plus réservée, cultive naturellement son amour du partage, et notre équipe peut toujours compter sur elle pour des tentatives insolites.

En avril dernier, elle s’est éclatée en animant un atelier cuisine pour les «mamas» de la mosquée d’à côté, dans le cadre d’un rapprochement des gens du quartier sur le thème du vivre-ensemble avec Ernest. Si leur carte est simple et sans chichis, Céline nous fait quand même bien rigoler quand elle assure ne pas être une « vraie chef » parce qu’elle n’a pas suivi de formation de cuisine – dixit la fille qui sort 70 couverts quotidiens en moyenne, régalant tous les gourmands des environs qui ne rechignent jamais à faire la queue devant le petit restaurant. On vous recommande : les vannes de Stanislas pour l’entrée, le plat et le dessert.