Portrait

Autrefois, la rue des Vignoles et ses vertes impasses regroupaient des fabricants de meubles qui fournissaient les magasins du Faubourg Saint-Antoine. C’est en hommage à ce passé que Pauline a choisi le nom de son restaurant.

Cela rappelait aussi la « petite entreprise », bien dans l’esprit de cette aventure. « Je me suis lancée toute seule, mais avec l’aide de toute ma famille », raconte-t-elle. Elle voulait ouvrir dans ce quartier – celui de son enfance, un espace à son image. La salle est vaste, le style épuré. La cuisine est ouverte et rien ne s’y passe en secret. Mais qu’y aurait-il à cacher ? De sa première expérience chez un pionnier de la cuisine végétarienne et bio, Pauline a gardé le goût du produit authentique et un beau carnet d’adresses de producteurs.

À la Petite Fabrique, on mange – et comment ! – aussi de la viande et du poisson.
Donatien, diplômé de l’école Ferrandi, opère en cuisine depuis presque un an. Depuis, il n’est pas rare de voir les jeunes filles s’attarder devant les larges baies vitrées pour épier le ténébreux catalan. Le cœur du chef n’est plus à prendre, cependant si vous vous attablez au bar attenant à la cuisine, il se fera un plaisir de vous chanter un refrain de Michel Sardou pour accompagner votre petit salé.