Portrait

C’est vrai qu’il y a eu une réaction chimique à l’origine de leur installation à Bordeaux. Un feeling qui prend aux tripes, une intuition qui murmure « vas-y saute le pas ! » Romain et Clément sont venus visiter la capitale des vins pour la première fois en juin 2013, ont déménagé en juillet, et ont ouvert l’Alchimiste en novembre. Bim, Bam, Boum.

Les deux amis se sont rencontrés à l’Ecole Hôtelière à Paris, et cela faisait 10 ans qu’ils voulaient monter une affaire ensemble. Romain gérait le Coffee Parisien, une famille d’établissements américains qui régalent les fines bouches de la capitale. Clément était chef barman chez Grazie, un restaurant chic et concept dans le Marais.

Clément venait de passer 10 ans au Royaume-Uni en tant que barman dans des Palaces. Cette expérience Outre-Manche lui a permis de développer une large connaissance de palette des spiritueux, de leur alliance avec des super produits, afin de s’imposer en tant que maître cocktail dans une ville où l’œnologue est roi. A chacun la préférence d’utilisation du nez et du palais.

« Tu peux lire une personne en observant ce qu’elle boit » Et comment tu composes un cocktail quand un client te demande une suggestion? « Il peut souvent s’agir de flatter la personne. Il y a un choix à faire » Clément aime offrir une découverte à ses invités, c’est aussi sont rôle. Ce qu’il affectionne particulièrement: démontrer à une personne qu’elle peut aimer un ingrédient insoupçonné, par l’alliance des saveurs. Démocratiser le cocktail, utiliser des produits oubliés, créer du lien autour d’un shaker, yes Sir !

Côté cuisine, les rênes sont tenues par Quentin et Victor. Un maître mot: Le Partage! Des petits plats cuisinés délicieux, un bon lot de créativité, une déclinaison de saveurs et de techniques. (« Le saumon, on peut le cuisiner autrement qu’à la plancha ! ») ; l’accessibilité des plats, enfin : « On souhaite que les clients goûtent et se disent qu’ils peuvent le refaire chez eux, que notre cuisine reste à la portée de tous ». Aujourd’hui la petite bande a bien grandi : une dizaine d’employés, qui s’activent de bar en bar, au sein de leurs trois établissements: l’Alchimiste, la Gintonaria (ouverte en 2016) et le Cancan depuis 2015, ce bar secret speak easy, où les DJs te font danser les jeudi,vendredi, samedi et où la douce mélancolie de la fin de semaine te porte les dimanche soirs au son des concerts de jazz de la New Orléans.