Portrait

Pour Jean-Baptiste, « c’était un rêve de gamin d’avoir
mon restaurant » et le jeune homme (30 ans)
l’a réalisé depuis deux ans.
...

Homme du métier, ses deux années passées à Barcelone, notamment à l’école du maître Martin Berasategui, ont profondément orienté ses choix. Au Jourdain, tout est soigné, à commencer par la façade bleu pétrole et en suivant par le design intérieur. Mais l’essentiel est dans l’assiette ouvertement portée sur le grand large.

Le midi, la formule est imbattable pour un menu de poissons mais c’est le soir, autour de bons vins sélectionnés (équitablement répartis entre blancs et rouges), qu’éclatent les incroyables influences des festives et savoureuses soirées catalanes. Adeptes du circuit court pour se fournir en produits de la mer, via l’entremise de « Poiscaille », Jean-Baptiste et son chef breton tranchent autant par la fraîcheur que par la maîtrise des cuissons et des associations de goûts. Accourez !