Team Ernest VS Covid

C’est l’histoire d’une association d’aide alimentaire en circuit court,
d’un réseau de restaurateurs solidaires et d’une pandémie mondiale…

 

On avait commencé à écrire un journal de bord en Mars dernier, sans se douter qu’on aurait tant à y raconter, ni qu’on continuerai de l’écrire !

Nous voilà maintenant dans le deuxième round du confinement, avec des histoires qui continuent de s’écrire tous les jours… On a donc décidé de partager avec vous toutes ces aventures, les anciennes, les nouvelles, les joies, les galères, les victoires, bref, tout ce qui fait notre quotidien par temps de confinement !

 

Parce qu’en terme de chiffres, la première fois on était sur :

 

35 JOURS 15 SEMAINES 4 CUISINES 15 CHEF.F.E.S 150 BéNéVOLES

 

De l’oratoire des Grands Voisins à la Rotonde Stalingrad en passant par le Perchoir Ménilmontant et le Dôme du Marais, on a mis la main à la pâte. Mais jamais en solitaire !
Dès le premier mois du premier confinement, on a monté le collectif RAliment avec Refugee Food Festival, Yes We Camp, Les Maraudeurs By Wanted et Linkee  pour être encore plus efficaces.

Et aujourd’hui, on continue 🙂

Journal de bord: Retrouve toutes les aventures de la team Ernest Vs Covid de la plus récente à la plus ancienne.

26 janvier 2021

 

Et bonne année à tou.te.s ! 2021 a commencé sur les chapeaux de roues pour la team Ernest qui était bien évidemment au rendez-vous pour les fêtes de fin d’année : dans la cuisine de Gustu Paris on continue l’aide alimentaire mais aussi dans vos estomacs grâce au Panier de Noël de folie (souvenir de nos ateliers d’Elfes de Noël pour tous les préparer, avec nos 800 sablés maison !)

 

Notre famille ne cesse de s’agrandir ! La Wonder Team Bénévole est complétée par deux  supers stagiaires de Noël, Stéphane et Aboulaye, ainsi qu’une nouvelle recrue en service civique, Clémence.  Une formation intensive de quelques jours et hop ! Ils prennent la tête de la cuisine pendant 15 jours avec de super coordinateurs bénévoles, permettant à Joséphine, Beaux, Hélène et Marie de prendre des vacances.

 

88473436-720c-48ca-83f8-78fa615efa01 (2)

 

La team était à bloc face à ce challenge (avec une petite dose d’appréhension tout de même) surtout avec la préparation des menus de Noël et du 31. Et grâce à nos supers bénévoles, on a relevé ce défi haut la main ! Des gambas de folies, de savoureux légumes et du chocolat à foison, on s’est démené pour que les bénéficiaires se régalent et nous aussi on en a bien profité lors des déjeuners à La Rotonde entre bénévoles. Entre les bûches, les poires au chocolat pour les repas du perso et l’apéro du 31 à midi,  il y avait vraiment une super ambiance ! 

 

b2001d95-99ec-4ef9-ad53-2bacfd9ec074

 

Et tout cela n’aurait évidemment pas été possible sans nos chef.fe.s adoré.e.s qui ne manquent jamais de créativité pour élaborer des recettes avec les invendus qui sont généreusement donnés par le Collectif Solidaire, Au Bout du Champs et les Restos du Coeur.

 

La team de pilotes a aussi été au top, surtout la veille du 24 où la logistique n’a pas été simple : Guillaume a assuré en vélo pour aller récupérer 50kg de légumes (c’était super sportif) pendant que Lucas était bloqué dans les bouchons pour une mission huile d’olive, que Stéphane devait  partir en taxi  pour apporter les repas aux Midis du Mie et que Clémence avait un train à prendre ! Les joies du direct.

 

Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige on peut toujours compter sur notre dream team de pilotes, gros coeur sur eux ! Ils et elles ne sont malheureusement pas bien nombreux, alors si tu as une voiture et envie de sillonner Paris, fais nous signe en cliquant ici.
En parallèle, nous contribuons toujours aux actions d’aide alimentaire des Restos du Coeur, du Collectif Solidarité Migrants Wilson, des Midis du Mie et du Picoulet !

 

Parmi les autres super news  pour bien commencer l’année, Refugee Food Festival a récemment rejoint la collaboration La Chorba X Ernest, bienvenue à eux🎉

 

Toi aussi tu veux donner du sens à tes journées et mettre à profit tes talents de cuisinier, de super commis, de pilotes aguerris ou de coordinateur ? Rejoins la team Ernest en nous contactant à l’adresse contact@hello-ernest.com, nous avons hâte de te rencontrer.

 

Retrouve toutes les infos sur la page participer de notre site !

 

Clémence Sauret 

16  décembre 2020

 

Déjà plus d’un mois et demi derrière les fourneaux de Gustu Paris. Depuis la cuisine, la vue sur le Canal de L’ourcq donnerait presque l’impression d’être en vacances… Pourtant, on est loin de se la couler douce ! Ernest et son crew de bénévoles surmotivés mettent les bouchées doubles ; le compteur des repas augmente petit à petit jusqu’à atteindre le record de ce deuxième confinement : 411 repas envoyés en un jour !

 

Plus de repas veut dire de nouveaux bénéficiaires. On a commencé des distributions 7 jours sur 7 en collaboration avec La Chorba, dans la cantine de la Mairie de Paris sur le parvis de l’Hôtel de Ville en plus de continuer avec le Collectif Solidarité Migrants Wilson, les Restos du Coeur et bien entendu les Midis du Mie !

 

Combien de kilos d’invendus transformés ? On a un peu perdu le fil. Il faut dire qu’on a la chance d’être super bien entourés. Le Collectif Solidaire nous prépare chaque semaine des paniers bien garnis d’invendus que nos pilotes adorés s’empressent de charger dans leurs beaux bolides.

On ajoute à ça des dons de produits qui respectent les valeurs qui sont si chères à Ernest : des champignons bio de La Caverne, cultivés dans le 18ème arrondissement, où les courges en circuits-courts de Miyam. C’est grâce à tous ces beaux produits que notre réseau de chef.fe.s solidaires imagine des recettes plus gourmandes les unes que les autres.

 

À côté des journées de cuisine, on a plein de chouettes projets qui aident au financement de nos actions. On a lancé un panier de Noël avec des produits frais, cuisinés et préparés par le réseau de restaurateurs Ernest. Puis on a organisé une pizza night avec Gustu et Papi avec au programme : 1 pizza achetée = 1 pizza pour l’aide alimentaire. Le tout livré grâce à la plateforme éthique resto.paris !

 

Notre action continue pendant les fêtes. Pas de vacances pour l’aide alimentaire ! (ou presque). Les supers bénévoles coordinateurs prennent le relai pour assurer le temps que l’équipe permanente reprenne des forces. Toi aussi tu veux cuisiner ? Tu peux te joindre à eux avec grand plaisir. Et si tu es véhiculé et que tu veux devenir un pilote Ernest tout terrain, envoie nous un mail à contact@hello-ernest.com !

 

Hélène Susini

FullSizeRender

29 Octobre 2020

Et c’est reparti pour un deuxième tour !

 

Il s’est passé à peine plus d’un trimestre depuis la fin de nos actions intensives en cuisine…
Trimestre pendant lequel on en a profité pour faire quelques trucs, comme par exemple déménager des Grands Voisins dans nos nouveaux bureaux Boulevard Voltaire, ou encore accueillir deux nouvelles services civiques de génie, ou organiser un festival de 800 invités avec 40 Cheffes, MAIS C’EST UNE AUTRE HISTOIRE.

 

Le confinement est de retour, le deuxième round est lancé et depuis le 29 octobre, on est de retour derrière les fourneaux  6 jours sur 7 pour cuisiner environ 700 repas par semaine !

 

D’abord chez Dame Jane puis de nouveau chez les copains de La Rotonde Stalingrad, nos chef.fe.s chéri.e.s et bénévoles adorés ont renfilé leurs tabliers pour une aide alimentaire de qualité à destination de nos chers Midis du MIE, mais aussi du Collectif Solidarité Migrants Wilson et de la Chorba.

 

Qui dit retour en cuisine dit retour à la chasse aux invendus.
Heureusement nos supers bénévoles Pilotes sont au rendez-vous : on remplit leurs bolides de super légumes qu’on transforme en plats nourrissants ! D’ailleurs, si jamais t’as des plans pour récupérer de bons fruits et légumes, surtout envoie nous un mail <3 

 

 

IMG_8784

Confinement Round 1

1er Août 2020 

 

Ça y est, on est passé à une production hebdomadaire, toujours au Dôme du Marais ! On a mis tout ce temps pour réaliser que l’été était arrivé, que la (première ?!) grosse vague était passée, et on a pu se retourner pour constater : plus de 40 000 repas distribués, 127 jours de cuisine cumulés, 4 superbes lieux, plus de vingt chef.fe.s partageant leurs savoirs, plus de 150 bénévoles mobilisés,

 

C’était fou, c’était énorme, c’était un vrai challenge et on est tellement fières de tout ceux qui nous ont aidé et puis, soyons honnêtes, pas peu fières de nous !

 

Malgré les grandes vacances, on arrive à garder cette production une fois par semaine, et on prend la décision de garder ce rythme, faudrait pas qu’on perde la main !

 

Voilà, c’est la fin de ce journal de bord, pour nous le COVID c’était cette folle histoire, ce marathon, cette solidarité et volonté de mettre tous nos moyens au service de l’aide alimentaire, c’est toustes ces bénévoles qui nous ont rejoint et restent avec nous, ces chef.fe.s à la folle énergie qui nous soutiennent.

 

rsz_domedumarais

1er Juillet 2020 

 

Le rythme ralentit, les mastodontes de l’aide alimentaire reprennent du service, les mesures gouvernementales s’allègent… On reste fidèles au poste pour les Midis du Mie, avec à chaque session de cuisine des jeunes de plus en plus au taquet pour apprendre : Boubou devient champion incontesté de plonge, Bamasa le roi de la découpe de légumes, la ratatouille n’a plus de secret pour Sylvain… Toujours accompagnés dans la bienveillance par nos chefs bénévoles qui leurs donnent tous leurs trucs et astuces !

 

D’une cuisine quotidienne intensive, on passe à 3-4 fois par semaines. Ça permet aussi à la team de pouvoir un peu repasser du côté du travail de bureau après 4 mois sur le terrain, Joséphine découvre ENFIN les bureaux aux Grands Voisins, et puis ça nous laisse un peu de place dans nos cerveaux pour déjà se pencher sur notre prochain challenge : notre festival CHEFFES! qui devait avoir lieu le 30 Mars doit trouver sa nouvelle date. On a rencontré trop de cheffes incroyables pendant toute cette expérience, alors c’est décidé : on double tout ! 2 dates, 40 cheffes, 4 services pour pouvoir respecter les mesures sanitaires. On croise les doigts et on lance la machine avec les 6 et 7 Septembre en ligne de mire !

 

Petit à petit, la production décroit, du pic de 700 dans les moments les plus intenses, on descend à 70 repas à chaque fois. Et puis on peut enfin se retrouver, alors on organise un pic-nic GÉANT au Bois de Vincennes pour remercier tous nos bénévoles !

 

Mais on traverse aussi un soooombre épisode : les services civiques de Manon et Julia touchent à leur fin, le temps des au revoir est arrivé. Heureusement on sait qu’on les reverra en cuisine et pendant nos événements !

14 juin 2020

 

On pose nos valises (encore une fois), sous un joli Dôme… du Marais !

Deux quartiers, deux ambiances mais toujours ce décor de carte postale sous des mythiques dômes en verre :  la livraison derrière les poubelles sur le grand boulevard de Stalingrad laisse place à un autre défi de taille, une rue à sens unique sans place de stationnement, où il faut décharger les légumes en un éclair.

 

On protège la moquette rose de la salle avec de jolis cartons et c’est reparti pour un tour : 340 repas cuisinés chaque jour, distribué par Aurore à Barbès et pour nos chers et tendres Midi du Mie.

 

On devient les champion.ne.s du travail à la chaîne : Boite, dessert, kit couvert, mise en sac, mise en boîte, et ZOU dans les frigos ! Les livraisons 7/7 à 7h du matin sont assurées par toute la team avec le sourire et les yeux encore plein de sommeil.

24 mai 2020

 

La Rotonde nous voilà ! 

Nombre de repas préparés : 33 000

 

Une grande bâtisse ronde en pierre, sa coupole de verre et sa très grande cuisine. A peine installé, on s’y sent tout de suite bien, c’est un peu les vacances avec la vue sur mer (ou plutôt canal De l’Ourcq) et des proprios trop cools à l’accent Corse.

 

Manon et Julia reviennent enfin à la Capitale. Nos chef.f.es sont maintenant des habitués de la cuisine grand format : Alice, Victor, Frédéric, Flore, Déborah, Louise, Clara, Laure, Justine… ils méritent tous la spatule d’or de la créativité à toute épreuve.

 

On accueille tous les jours un mineur isolé étranger accompagné par les Midis du Mie pour qu’il puisse s’initier au métier de la cuisine. Bref on est prêt à envoyer du pâté pour les semaines à venir. Et avoir 340 repas par jour 7 jours sur 7, on a intérêt ! Notre Déborah Zago nationale prend la tête des opérations et bosse 3 semaines consécutives en tant que cheffe d’orchestre de cette grande machine. Pour les livraisons, c’est moins rigolo : entre 7h et 8h du matin, ça pique !

 

Instant famous : le média BRUT publie le documentaire qu’ils étaient venus filmer quelques semaines plus tôt à l’Oratoire. Un nouveau tsunami de bénévoles rejoint la team !

 

Pendant ce temps, maintenant qu’on est déconfinés, on attend avec impatience que les terrasses et les restaurants rouvrent. On continue à cuisiner en cohabitant avec les pizzaiollo de Gustu. Ce qui nous permet de faire goûter aux bénévoles les superbes pizze Corse et les Khinkalis de chez Magda (les fameux petits raviolis georgiens au boeuf haché et remplis de bouillon).

 

Quelques jours plus tard, les restaurants rouvrent et donc bien sûr la cuisine de Johanna à Gustu aussi. Traduction : nouveau déménagement ! (Mercé le van aménagé de la soeur de Marie et le camion de la Trockette)

 

No worries, nous avons trouvé un pied à terre dans un autre resto que nous met à disposition le groupe Perchoir. Du glamour, du chic, du rose,..

 

Julia Claeys


larotonde

21 avril 2020

 

L’oignon fait la force

Nous décidons avec les copains Yes We Camp, Refugee Food Festival, Linkee et Wanted Community de créer un collectif pour faire face à la crise : RAliment ! 1000 repas par jour de plus pour l’aide alimentaire à Paris grâce à cette union de forces et de moyens, 3 cuisines qui tournent à plein régime.

 

En plus de ceux présents en cuisine, des bénévoles se rendent chaque jour dans les hôtels sociaux afin de distribuer les repas aux familles bénéficiaires, faisant remonter si les recettes ont fait mouche, entretenant du lien social.

 

Raliment

6 avril 2020

 

Parce qu’une cuisine c’est bien, mais deux cuisines c’est mieux, on investit Le Perchoir Ménilmontant en parallèle de l’Oratoire !

Heureusement que Manon et Julia assurent les plannings et font un peu les tours de contrôle car la machine s’accélère.

 

On commence au Perchoir avec un petit 150 repas par jour, à destination des soignants et du personnel des hôpitaux. La team sur place est composé à 50% de Ernest et à 50% du Perchoir, et l’ambiance est au beau fixe : Découpage de légumes sur rooftop avec vue, on a vu pire ! Tout le monde met la main à la pâte, des anciens salariés aux associés du Perchoir, sous l’égide des wonder chef.fe.s Jérémy et Laurène.

 

Les copains de la Trockette nous prêtent main forte grâce à leurs triporteurs et nous amènent chaque jour une belle récolte d’invendus des magasins du quartier. Et c’est parti pour 8 semaines de fun et de travail ! Pendant ce temps, l’Oratoire continue, la machine se rode encore et toujours et à deux cuisines se sont près de 700 repas par jour qui sont distribués dans les hôtels sociaux, aux Midis du Mie, dans un foyer d’accueil à Montreuil et aux soignants.

 

Joséphine Huon de Penanster

3 avril 2020

 

Les compteurs sont à  4356 repas

Après 2 semaines de télétravail à mi-temps, Joséphine rejoint officiellement les rangs de Ernest en tant que chargée de relation et communication. Fini les réunions zoom avec chemisier en haut et pyjama en bas, et c’est parti pour une journée d’observation dans les cuisines de l’Oratoire qui tournent maintenant à plein régime !

 

Comment cuisiner près de 150kg de denrées par jour ? Comment conditionner 500 repas ? Gérer les quantités ?

 

En 2 semaines, les chef.fe.s et bénévoles ont déjà percé le secret et sont d’une efficacité de redoutable, apportant aussi du soutien aux copains des Maraudeurs by Wanted Community. Ce Vendredi là, ce sont 750 repas qui sont envoyés dans les hôtels sociaux et en maraude.

 

Sans pression.

 

mariejosephinecovid

19 mars 2020

 

Bizutage de crise, 200 KG d’invendus de poulet

Manon et Julia sont confinées dans leur contrées d’origine à savoir Rennes et Reims tandis que Marie est restée à Paris. Heureusement que les moyens de télécommunication modernes existent pour discuter et réfléchir ensemble.

 

Certaines grandes associations d’aide alimentaire sont dans l’obligation de fermer alors que les personnes en grande précarité ont besoin de cette aide précieuse au quotidien.

Nous voulons aussi continuer à soutenir les Midis du Mie, une association qui aide les mineurs isolés étrangers, pour qui nous cuisinons habituellement une fois par mois.

Il nous faut donc environ deux minutes de réflexion intense pour savoir qu’on va prendre le relai et faire de l’aide alimentaire quotidienne.

 

Et à partir de là, tout va très vite…

 

Les Maraudeurs by Wanted sonnent l’alerte en premier, ils récupèrent beaucoup d’invendus, remplissent la chambre froide de l’Oratoire et s’aperçoivent rapidement de l’augmentation des besoins. Le samu social identifie des personnes dans des hôtels sociaux. Les Maraudeurs by Wanted passent de 300 repas distribués dans la rue à plus de 700 dès la première semaine.

 

Des restaurateurs de notre réseau nous contactent pour nous donner leurs denrées périssables. L’équipe des Maraudeurs de Wanted et Marie rouvrent l’Oratoire pour cuisiner tous les invendus abandonnés dans les chambres froides des restos parisiens, Alex des Maraudeurs ou Désirée Fleur partent faire des raids de chambres froides et reviennent les camions pleins.

 

La cuisine de l’Oratoire que nous occupions quelques jours avant se transforme en centre d’accueil et de remise en forme pour denrées alimentaires en fin de vie, plus aucun client à servir mais des centaines de barquettes et de sac à conditionner.

 

La cuisine est on fire dès le jeudi 19 mars, Kim et Fatoumata (cheffe du resto 5,50€), toutes deux bénévoles des Maraudeurs arrivent à l’Oratoire avec des marmites et des bacs gastro supplémentaires pour cuisiner 200 kg de poulet.

 

Les jours s’enchaînent, nous trouvons une organisation pour faire tourner les chef.fes du réseau Ernest, mais aussi les copains des Maraudeurs, de Yes We Camp, des Marmites Volantes…  AL-TOR notre couple de cuisinier fav, Flore la reine du végé, et pleins d’autres supers chef.fe.s arrivent à la rescousse pour driver les équipes de bénévoles en cuisine et imaginer des menus de folie grâce aux centaines de kilos de légumes et fruits récupérés chaque jour par l’entreprise anti-gaspi Linkee. Parfois c’est une tonne de mozzarella burrata, d’autre fois une palette d’huile goût beurre…

 

Dès la première semaine, 1700 repas ont été préparés et distribués dans la rue par les Maraudeurs by wanted et apportés à vélo par OLVO dans les hôtels sociaux.

 

Des bénévoles incroyablement motivés nous envoient des lettres d’amour pour nous rejoindre. Une grande chaîne de solidarité se construit, certains adorent la cuisine, d’autres veulent tout simplement agir.

 

Des teams se mettent en place : cuisine, conditionnement des repas, livraison d’invendus, distribution des repas dans les hôtels sociaux…

 

Le duo de choc Manon et Julia partage nos folles aventures quotidiennes sur les réseaux sociaux.

Dans l’urgence et avec les moyens du bords nous mettons en place un protocole de sécurité : questionnaires pour protéger les personnes à risque, mise en place d’hygiène drastique. Même si nous avons un peu d’appréhension à ce moment, les voix douces de Manon et Julia préparent les équipes de bénévoles. Chaque jour, ce sont dix nouveaux bénévoles qui rejoignent la famille Ernest. Gallia soutient l’effort et nous envoie des bières, ça fait zizir!

 

En quelques semaines, nous prenons nos marques, nous devenons de plus en plus efficace, nous commençons à nous habituer aux quantités, on ne compte plus qu’en centaines de kilos et de repas.

 

Julia Claeys

contact@hello-ernest.com

Association Ernest Loi 1901