COUPI

Informations Pratiques

Chef

Stephan Ung et Athena Ung

Type de cuisine

Asiatique

Adresse

48 Avenue de la Porte d'Ivry,
75013 Paris
01 47 07 65 15

Horaires

Du lundi au samedi : 8h00 - 19h00
Dimanche : Fermé

En passant la porte de chez Coupi, on s’y sent tout de suite bien. Une atmosphère conviviale avec des petites tables rapprochées et un accueil rempli de douceur et de gentillesse de la part de Stephan et Athena.

On y découvre une cuisine simple qui fait voyager nos papilles à l’autre bout du monde, quelque part entre le Vietnam, le Japon, l’Inde et la France. La famille de Stephan a fuit la chine sous Mao, est allée au Cambodge puis est partie au Vietnam et s’est finalement installée à Paris.“Coupi” veut d’ailleurs dire café en teochew (dialecte chinois parlé dans plusieurs pays d’Asie).

L'amour serait-il le business model de la restauration?

Cet héritage familial est incarné aujourd’hui par Stephan et Athena, ils bossent ensemble depuis 11 ans, ont deux petites filles plus que mignonnes, et une complicité à toute épreuve.

Athena nous parle de l’équilibre famille resto : « Au début on pensait que ça allait être un petit café, un petit cocon en famille, on faisait à manger comme à la maison, ensuite on a du avoir des employés et maintenant on sait pas comment on ferait sans eux ! »
Sans être passés par la case diplôme, les amoureux se sont lancés dans l’ouverture de leur restaurant en restant dans leur quartier d’enfance à Porte d’Ivry.

Ce genre de couple d’entrepreneurs que l’on aime bien chez Ernest qui rappelle Holybelly, An Di An Di, Frenchie…

Ils ont aussi créé un taco avec une garniture vietnamienne entouré d’un pain situé
entre le parotta (pain indien) et le msemen (pain marocain) car la tradition des plats
leur tient autant à coeur que la fusion et le mélange de cultures.
Quant au Pourmanger, on le retrouve sur les bobol (plat à base de riz blanc, légumes et viande du jour).

De la bonne humeur, du love et de la saveur, ça matche !

Leur spécialité ce sont les Banh-mi, c’est d’ailleurs le premier et unique plat qui
était proposé sur leur carte à l’époque où Coupi était plus un bar de quartier dans
lequel on venait boire un café et cocher des grilles de loto. Ils se sont ensuite
focalisés sur le côté cuisine car les clients raffolaient de leurs sandwichs (et on
comprend pourquoi : une baguette fraîche, des légumes croquants accompagnés
d’une sauce délicieuse, le tout couronné d’un oeuf au plat).
Aujourd’hui, on peut aussi déguster des Korokke, ces petites croquettes
japonaises de purée et de viande enveloppées de chapelure qui se mangent
comme des petites friandises.

← RETOUR aux restaurants