Portrait

Voici deux anglaises qui sont sur tous les coups : elles tenaient déjà le restaurant du Bal (un espace culturel du 18e), quand elles ont décidé d'ouvrir Ten Belles.

Le duo ouvre aujourd’hui un troisième établissement rue Bréguet, plus grand que le coffee shop du canal, où elles ont également décidé de se lancer dans la confection de pains…Pourquoi « Ten Belles » ? « Parce que nous sommes au 10 de la rue Granges aux Belles, explique Anna avec son accent british, et aussi en souvenir du Ten Bells, un pub dans l’est de Londres que j’ai fréquenté et dans lequel, autrefois, Jack L’Eventreur choisissait ses victimes… ».
Mais, à deux pas du canal, avec Alice elles ont lancé le « coffee shop » de qualité qui manquait à Paris et particulièrement à ce quartier où flânent les hipsters.

Le café, sous toutes ses formes, mérite à lui seul le détourmais la carte est riche d’autres belles surprises : « cela change tous les jours mais on propose une soupe, une salade et deux sandwiches dont un grillé », précise Anna. Les scones et autres brownies, les jus de fruits ou de légumes, les thés (aussi en version ice tea comme le café glacé), tout est fait maison.
Les filles ont également fait partie de la team des chefs ayant cuisiné pour le Ernest Fest à Belleville au mois de juillet, en régalant les gourmands de leur fameux carotte cake glaçage beurre de cacahuète… Une tuerie !