Portrait

C’est cette ancienne boucherie de la rue Richer. Le lieu appartient à Franck, qui a eu plusieurs vies, comme beaucoup d’entre nous.

Il est d’abord passé par la finance, longtemps, après une formation en gestion et commerce. La cuisine a tout de même toujours été un truc de famille. Sa mère a tenu des restaurants vers Bézier, Sète, Agde, là où le temps dure longtemps. Et puis à un moment on cesse de lutter contre certaines envies, on sait que finalement, bien oui c’est la cuisine qu’on veut faire, c’est au contact de ses clients que l’on veut passer nos journées. Alors Franck a arrêté les grosses transactions, il a commencé à se promener dans la vie avec un rythme différent, emplit de curiosité. C’est comme ça qu’il s’est retrouvé à travailler 2 ans dans les effets spéciaux de cinéma ; un ami d’enfance a soudainement eu besoin d’un coup de main, Franck a relevé le défi, par amitié et par envie de découverte.

Son projet toujours en tête, Franck est accepté dans la prestigieuse École de cuisine d’Alain Ducasse. Par hasard, il découvre que la boucherie de son quartier est à vendre sur Leboncoin. Simon, le boucher, on le connaît bien. Pas question de passer à côté de cette belle reprise. La vente est signée, Ducasse est reporté, Encore est lancé. La formation sera express, dans la cuisine d’un chef ami, Greg Marchand, du Restaurant Frenchie. L’adresse est bistronomique, et l’identité des menus s’est dessinée grâce aux collaborations avec deux chefs japonais. Franck, qui a d’abord été en salle, a repris la cuisine comme un grand depuis deux ans, et sublime au quotidien les merveilleux produits dans ses assiettes créatives. Le lieu facilite la proximité avec le chef et invite à la rencontre, à l’échange, dans ce petit coin de convivialité de la rue Richer.